Les meilleurs vœux des communautés chrétiennes aux bouddhistes pour la fête de Vesak

Des lanternes accrochées pour la fête bouddhiste de Vesak, célébrée cette année ce jeudi 23 mai. Des lanternes accrochées pour la fête bouddhiste de Vesak, célébrée cette année ce jeudi 23 mai. © Nazly Ahmed / CC BY-NC-SA 2.0 DEED
Lecture 4 min

La fête bouddhiste la plus importante a lieu cette année ce jeudi 23 mai, à l’occasion de la pleine lune de mai. Plusieurs responsables chrétiens en Asie du Sud-Est ont envoyé leurs vœux aux communautés bouddhistes de la région à l’occasion de la fête de Vesak, qui célèbre la naissance, l’éveil et la mort de Bouddha. Parmi eux, le cardinal Goh, archevêque de Singapour, qui appelle à « une attention constante » pour préserver la confiance face à « des niveaux de tensions géopolitiques, ethniques et religieuses de plus en plus forts ».

Alors que les bouddhistes célèbrent ce jeudi 23 mai la fête de Vesak, leur jour sacré le plus important (qui tombe le jour de la pleine lune du mois de mai), plusieurs responsables chrétiens en Asie du Sud-Est ont envoyé leurs meilleurs vœux en signe d’amitié et pour renforcer le dialogue interreligieux.

L’Association des Églises de Sarawak (ACS) a envoyé un message à la communauté bouddhiste de l’État malaisien de Sarawak, dans la partie malaisienne de l’île de Bornéo (au nord). Selon le révérend Danald Jute, évêque anglican de Kuching (capitale de l’État de Sarawak) et président de l’ACS, « les enseignements de Bouddha et son message de paix, de compassion et de dévouement envers l’humanité méritent d’être entendus de plus en plus compte tenu des crises, guerres, tensions et conflits internationaux qui se multiplient ».

« Dans une nation multiculturelle, multireligieuse et multiethnique comme la Malaisie, il est essentiel de respecter et célébrer nos similarités tout comme nos différences », a ajouté le prélat anglican. « Réaffirmons ce qui est bon dans chacune de nos communautés. De cette façon, nous pouvons tous contribuer à construire une nation paisible, respectée et prospère », a-t-il insisté.

« Une attention constante est nécessaire pour préserver la confiance »

Le cardinal William Goh, archevêque de Singapour, a également envoyé ses vœux à la communauté bouddhiste locale à cette occasion. « Alors que vous célébrez la naissance, l’éveil [ou illumination] et la mort [ou panirvana] de Gautama Bouddha, que vos cœurs soient comblés de paix et de joie », a-t-il déclaré.

« Dans le monde d’aujourd’hui, beaucoup de gens poursuivent les richesses matérielles en reléguant les valeurs spirituelles et leur sens moral au dernier rang. En tant que bouddhistes et chrétiens, nos principes religieux et nos responsabilités morales nous poussent et nous inspirent à venir en aide à l’humanité dans sa recherche de vérité et de paix », a ajouté le cardinal singapourien.

Selon lui, « une attention et une vigilance constantes sont nécessaires afin de préserver la confiance entre les différentes communautés religieuses à Singapour ». « C’est particulièrement important alors qu’aujourd’hui, notre monde subit des niveaux de plus en plus forts de tensions géopolitiques et de polarisation ethnique et religieuse. » Dans cet esprit, « faisons en sorte que nos communautés adoptent un mode de vie qui cherche la vérité plutôt que la fausseté, la compassion et non la haine, le pardon et non la vengeance, afin d’assurer une paix et une prospérité durables. »

« Que cette célébration nous incite à cultiver une plus grande compréhension mutuelle »

De son côté, Mgr Julian Leow, archevêque de Kuala Lumpur, a publié un message court adressé aux bouddhistes malaisiens. « Que cette célébration nous incite à cultiver une plus grande compréhension mutuelle, et plus de gentillesse et d’harmonie entre nos communautés. Que nous puissions aussi renforcer notre engagement à travailler au service de la réconciliation et de la résilience de nos communautés. »

En Malaisie, les bouddhistes représentent environ 18,7 % de la population sur un total de 34 millions d’habitants, tandis qu’ils sont près de 31,1 % à Singapour sur 4 millions d’habitants. À Singapour et en Malaisie, le bouddhisme est pratiqué en majorité par des habitants d’origine chinoise, mais certains croyants sont d’ethnie siamoise (thaïlandaise), sri-lankaise ou birmane. Vesak est une fête nationale dans les deux pays. À cette occasion, les fidèles organisent des rituels et cérémonies hauts en couleurs dans les temples bouddhistes, avec des centaines de lanternes et de lampes à huile symbolisant l’illumination de Bouddha.

(Avec Asianews)